Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Informations et Actualités du Département de l'Aménagement du Territoire // Luxembourg
  Recherche
  Accueil | Nouveautés | Newsletter | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Actualités > Mars 2013 > 3e réunion de la Commission intergouvernementale franco-luxembourgeoise pour le renforcement de la coopération transfrontalière

3e réunion de la Commission intergouvernementale franco-luxembourgeoise pour le renforcement de la coopération transfrontalière
19-03-2013

Vers le niveau supérieur

Conformément aux dispositions de la Convention signée entre la France et le Luxembourg le 26 janvier 2010, la Commission intergouvernementale franco-luxembourgeoise pour le renforcement de la coopération transfrontalière a tenu sa troisième réunion le 19 mars 2013 au Château de Senningen au Grand Duché de Luxembourg.

de g.à dr. : M. Claude WISELER, M. Bernard CAZENEUVE, M. Jean-Marie HALSDORF

La délégation française était présidée par Bernard CAZENEUVE, Ministre chargé des affaires européennes et celle du Luxembourg par Jean-Marie HALSDORF, Ministre de l’Intérieur et à la Grande région. Le Ministre du Développement durable et des Infrastructures Claude WISELER, a également participé à la réunion.

Les deux Ministres ont d’emblée souligné l’importance particulière de la relation transfrontalière entre les deux pays, qui concerne le développement coordonné et la mise valeur de territoires de part et d’autre de la frontière mais aussi le quotidien de milliers d’habitants. Ils ont salué les travaux réalisés par les groupes de travail thématiques tout au long de l’année et les ont encouragés à intensifier leurs travaux en vue de la prochaine réunion de la CIG.

Développement du site Esch-Belval-Alzette

Les deux parties se sont félicitées des progrès accomplis tant sur le plan institutionnel avec la première réunion de l’unité de coordination transfrontalière en novembre 2012 entre l’Etablissement public d’aménagement (EPA) et Agora et la mise en place, le 8 mars 2013, du GECT Alzette-Belval, que sur le plan des structures (désenclavement routier) et sur celui des projets. L’aménagement du site est un projet d’envergure, prioritaire, au cœur de notre coopération bilatérale et peut constituer un modèle pour la coopération régionale en Europe. L’attention des autorités communautaires compétentes a été appelée sur ce projet par lettre signée par les deux Ministres au Commissaire en charge de la politique régionale.Dans le cadre de cet aménagement des projets économiques qui doivent servir aux entreprises de part et d’autre de la frontière avancent : un pôle éco-accélérateur de développement durable en lien donc avec le projet d’éco-cité, celui d’un supercalculateur pour répondre aux besoins des entreprises.

Transports

La question de la mobilité transfrontalière est une des grandes préoccupations de la Commission. Aussi, les ministres ont-ils salué les progrès réalisés dans ce domaine qui concerne le quotidien de plusieurs milliers de travailleurs frontaliers. Ces progrès concernent tant les transports routiers que les transports ferroviaires avec l’accent mis sur la multimodalité : c’est le sens du lancement des consultations pour la création d’une 3ème voie de l’autoroute A31. Des lignes de transports en commun transfrontalières sont entrées en service.

Education et formation professionnelle

Les deux Parties ont salué les avancées significatives réalisées dans ce domaine : l’ouverture d’une classe préparatoire aux Grandes Ecoles, la coopération universitaire engagée entre l’Université de Luxembourg et celle de Lorraine, l’accord de coopération dans le domaine de la recherche de février dernier entre l’ANR et le FNR.Ces résultats sont prometteurs et doivent être poursuivis notamment pour ce qui est des échanges de professeurs dans l’enseignement secondaire et la création d’une filière franco-luxembourgeoise dans le nouveau lycée de Bel-Val.En cette période difficile, notamment pour les jeunes, la formation professionnelle mérite de retenir toute notre attention. Les difficultés rencontrées pour avancer dans ce domaine ne doivent pas masquer les progrès réalisés et qui augurent bien des possibilités de répondre aux besoins. Nous soutenons ainsi la proposition d’une convention en matière d’apprentissage entre la France et le Luxembourg, les projets d’accueil croisés d’élèves entre établissements techniques de part et d’autre de la frontière.

Protection sociale

L’amélioration de la situation des travailleurs frontaliers passe aussi par l’attention portée à leur protection sociale. Les deux Parties ont demandé au groupe de travail d’avancer sur ce sujet.

Sécurité civile

Les deux ministres se sont réjouis des avancées significatives réalisées dans ce domaine. Elles devraient être concrétisées par les signatures d’accord-cadre dans le domaine sanitaire et dans le domaine de la sécurité civile. En conclusion, nous souhaitons réaffirmer la volonté de nos deux pays d’approfondir notre coopération transfrontalière. Il s’agit de l’avenir de nos territoires et de l’amélioration des conditions des travailleurs frontaliers et, plus généralement, des populations vivant de part et d’autre de la frontière. C’est pourquoi nous invitons les groupes de travail à se réunir sans tarder pour mettre en œuvre les orientations arrêtées lors de cette troisième réunion. Il leur est demandé d’intensifier leurs travaux en particulier dans les domaines où les avancées ont été moindres.

La prochaine réunion de la CIG se tiendrait en France en 2014.

3e réunion de la Commission intergouvernementale franco-luxembourgeoise pour le renforcement de la coopération transfrontalière

1re rangée (de g. à dr.) : Emmanuel Berthier, délégué interministériel à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale ; Anne Grommerch, députée de la circonscription de Thionville-Est ; Guy Yelda, ambassadeur de France au Grand-Duché de Luxembourg ; Jean-Marie Halsdorf, ministre de l'Intérieur et à la Grande Région ; Bernard Cazeneuve, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, chef de la délégation de la République française ; Claude Wiseler, ministre du Développement durable et des Infrastructures ; Jean-Pierre Masseret, président du Conseil régional de Lorraine.

2e rangée (de g. à dr.) : Michel Dinet, président du Conseil général de Meurthe et Moselle ; Bertrand Mertz, président du Sillon lorrain, maire de Thionville ; Michel Liebgott, député de la circonscription de Thionville-Ouest ; Nacer Meddah, préfet de la Région Lorraine ; Frédéric Basaguren, ambassadeur pour les questions transfrontalières.

3e rangée (de g. à dr.) : Patrick Weiten, président du Conseil général de la Moselle ; Christian Eckert, député de la circonscription de Longwy ; Patrick Crézé, adjoint au délégué interministériel à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale.


 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Téléchargements internes  Formats
  * Conclusions de la 3e réunion de la Commission intergouvernementale franco-luxembourgeoise pour le renforcement de la coopération transfrontalière  PDF (190 Ko)

Haut de page

Copyright © Département de l'aménagement du territoire Aspects légaux | Contact