Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg Informations et Actualités du Département de l'Aménagement du Territoire // Luxembourg
  Recherche
  Accueil | Nouveautés | Newsletter | Liens | Vos réactions | Contact Aide | Index | A propos du site
      ImprimerEnvoyer à

> Accueil > Actualités > Novembre 2010 > Signature de l’avenant à la « Convention relative à la création d’une cellule nationale d’information pour la politique urbaine »

Signature de l’avenant à la « Convention relative à la création d’une cellule nationale d’information pour la politique urbaine »
15-11-2010

Vers le niveau supérieur

Membres signataires de la convention CIPU

Le ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures et ministre du Logement, Marco Schank, ainsi que le ministre de l’Economie et du Commerce extérieur, les bourgmestres de la Ville du Luxembourg, de la Ville d’Esch-sur-Alzette, des communes de Bettendorf, Colmar-Berg, Diekirch, Erpeldange, Ettelbruck et Schieren et l’Université du Luxembourg ont signé l’avenant à la « Convention relative à la création d’une cellule nationale d’information pour la politique urbaine » (CIPU).

Cette coopération, qui permet aux acteurs locaux de participer plus activement aux discussions concernant la politique urbaine menées aux niveaux européen et international, a pour objectif d’approfondir dans les trois ans à venir les travaux déjà entamés.

La coopération au sein de la CIPU permet aux acteurs locaux de participer plus activement aux discussions concernant la politique urbaine menées au niveau européen et international. La signature de l’avenant après trois ans de fonctionnement est l’occasion d’approfondir les travaux déjà entamés pour une nouvelle période de trois ans.

La problématique des villes gagne en priorité au niveau européen. Les objectifs de la stratégie UE2020 touchent dans une large mesure les villes, en particulier les questions d’inclusion sociale, mais aussi ceux relatifs au changement climatique. Le 5e Rapport de cohésion, publié très récemment fait le constat que la pauvreté ( « forte privation matérielle » ) est plus élevée dans les régions densément peuplées dans les « anciens » pays-membres de l’Union Européenne, alors qu’elle est plus élevée dans l’espace rural dans les « nouveaux » pays-membres.

Les objectifs de la CIPU sont triples :

A l’aide de réflexions communes entre ses partenaires dans le cadre de conférences, rencontres ou ateliers et de l’échange actif avec d’autres réseaux ayant la même vocation, la CIPU vise à faciliter l’échange d’expériences, de connaissances et de pratiques et d’encourager la collaboration entre les acteurs de la ville, acteurs publics et chercheurs.

Une autre mission importante de la CIPU constitue la diffusion d’informations et de bonnes pratiques à travers son site internet ou de diverses newsletters. En apportant un flux constant d’expériences p.ex. sur l’aménagement d’espaces publics ou des actions urbaines pour réduire les effets négatifs du changement climatique, ou bien des connaissances sur la politique urbaine menée par l’Union européenne, la CIPU permet aux décideurs politiques et aux praticiens d’aborder les défis urbains avec plus d’efficacité et d’initier des pratiques visant un développement urbain durable.

La troisième mission vise d’une part la promotion des programmes européens à dimension urbaine tels qu’URBACT II et d’autre part l’assistance et l’accompagnement des partenaires désireux d’initier ou de participer à des projets subventionnés par ces programmes d’aide européens.

Par ailleurs, la mise en œuvre de la Cellule nationale d’Information pour la Politique Urbaine s’inscrit dans le cadre du processus de l’Union européenne en matière de développement urbain depuis 2004, qui ont donné lieu à l’adoption de la « Charte de Leipzig sur la ville européenne durable » (2007), la Déclaration de Marseille (2008) et la Déclaration de Tolède (2010). La CIPU est ainsi exemplaire pour la mise en œuvre de l’approche intégrée du développement urbain au niveau national.

La nouvelle Convention a clairement indiqué les prochaines étapes : L’urgence des enjeux auxquels les villes luxembourgeoises sont actuellement confrontées (crise économique, développement urbain durable, changement climatique, échanges internationaux …) incitent la CIPU et ses partenaires à renforcer le réseau, à accélérer leur démarche et à sensibiliser davantage les acteurs urbains. Ceci se fera à l’aide d’ateliers et de colloques, d’un service d’information encore plus performant, de la continuation des travaux entamés au sein du « Cadre de référence sur la ville européenne durable », de la promotion plus active des programmes européens ainsi qu’à travers le développement de nouveaux projets d’action ou de recherche.


 Pour en savoir plus ... Pour en savoir plus ...
   Liens externes
  * Site CIPU

Haut de page

Copyright © Département de l'aménagement du territoire Aspects légaux | Contact